Rencontre avec un Drakkar : Grégoire Blanc

10364100_634741553285357_6421733914091370701_nLorsque Luc a annoncé le nom de la doublure de Quentin Kello, beaucoup ont cherché les références de Grégoire Blanc. Ce gardien n’a pas un nom très connu des spectateurs de hockey. Mais c’est bien différent dès qu’on a franchi la porte des vestiaires. Après avoir brillé dans une équipe loisirs portée sur le jeu de haut niveau, il a décidé à 29 ans de concilier sa carrière de professeur et un retour à la compétition…. interview typique d’un profil atypique!

Fanatics : Grégoire, tu es issu du centre de formation rouennais. Comment te retrouves-tu en D1 à Caen?

Grégoire : Mon parcours n’est pas tout simple! Pour résumer sur les 5 dernières années je suis arrivé ici pour finir ma licence dans une spécialité qui ne se faisait qu’à Caen. Cette année-là j’habitais encore à Rouen, mais comme l’équipe loisirs de Rouen ne s’engageait pas dans le challenge loisirs et que je connaissais quelques joueurs de Caen, il y en a un (Florent Revert pour ne pas le citer) qui m’a proposé de rejoindre le groupe. On a rapidement fait un transfert car on approchait de la date limite. Et c’est comme ça que j’ai intégré l’équipe Loisirs. Avant de demander à Luc, suite à la relégation de l’équipe première en D1.

Fanatics : Le trophée loisirs, ça ne parle pas à tout le monde. Peux-tu nous en dire plus? Quel est le niveau?

20150823131222-b05f97ef-la
Photo Faustine Le Terrien, Sebastien Sarybe

Grégoire : Le trophée loisirs est une compétition sous l’égide de la fédé. Le règlement ne varie pas beaucoup des autres championnats, seulement les charges ne sont pas autorisées. C’est la seule véritable différence. Ici à Caen, on a une loisirs un peu particulière parce qu’on a beaucoup d’anciens joueurs de haut niveau qui évoluent depuis 3, 4 voir même 5 ans. On a plus une équipe de niveau D2, D3 qu’une équipe loisirs en tant que tel. Ce n’est pas la seule équipe à présenter ce profil en France.

On a un système de finale fin Mai début Juin. Ces 6 dernières années, l’équipe a disputé les phases finales avec systématiquement une place sur le podium : trois médailles de bronze, une d’argent et deux titres de champion.

Fanatics : Et comment es-tu passé de l’équipe loisirs à l’équipe majeure?

Grégoire : J’ai eu la possibilité ces deux-trois dernières années de m’entraîner  avec l’équipe première quand il manquait un gardien. Il a même était pressenti à un moment que je joue certains matchs, mais ce n’était pas possible avec ma licence loisirs. Lors de la relégation, j’ai appris que Luc ne souhaitait pas renouveler Michaël Dupont et qu’il avait promu Quentin à ce rôle là. Et comme il n’y avait pas de nom de remplaçant potentiel qui circulait, j’ai proposé mes services à Luc. J’étais à peu près persuadé qu’il refuserait et qu’il m’orienterait vers la D3. Et au final il a dit oui.

Fanatics : Je suppose que la période de préparation n’est pas de tout repos?

Grégoire : Ça se passe très bien, beaucoup mieux que le pensais. J’avoue que j’étais inquiet car l’impact physique est difficile à encaisser. Je me suis préparé du mieux que j’ai pu sur les trois derniers mois. Je redoutais les petites blessures qui peuvent s’éterniser sur plusieurs mois. Globalement pour le moment aucune douleur véritable, pas de malaise sur la glace ni en dehors tout se passe très bien J’ai retrouvé de bonnes sensations, beaucoup plus vite que ce que je pensais. C’est encourageant pour la suite.

Fanatics : Tu pratiques quel style de jeu?

20150823130501-d875a3bc-la
Photo Faustine Le Terrien, Sebastien Sarybe

Grégoire : J’ai un style forcément vieille école puisque j’ai lâché le haut niveau il y a déjà 10 ans. Mais j’ai gardé contact avec les technique modernes grâce au stage gardien  que j’anime à Cléon tous les étés avec Christophe Goechon. Je suis un gardien plutôt calme. Je fais preuve de beaucoup de patience. Je n’ai pas la dent dure contre mes défenseurs, ni rancunier ni agressif.

La technique n’est pas mon point fort. Je mise d’abord sur mes réflexes et mon agilité. Mais je n’en resterai pas là : en première division ça ne serait pas suffisant.

Fanatics : Quels sont tes objectifs pour la saison?

Grégoire : Etre capable de relayer Quentin si nécessaire, mais aussi d’apporter une concurrence saine pour rester à notre meilleur niveau le plus longtemps possible. L’objectif de Luc c’est de jouer les play-offs. Si on a pas un gardien au top, ça va être beaucoup plus compliqué à avoir.

Sinon, ce qui a peut être plu à Luc c’est la maturité que je vais pouvoir partager avec une équipe très jeune. On a une équipe avec une moyenne d’âge autour des 24 ans (23.89 ndlr). Du haut de mes 29 ans je suis déjà le troisième joueur le plus âgé de l’équipe. On a un collectif en développement, donc à mon avis c’est ça que Luc attends, apaiser la fougue. Et puis seconder aussi Quentin. Ce n’est pas facile pour un jeune gardien de supporter la pression de 26 matchs de championnat plus la coupe de la ligue.

Fanatics : Tu as eu l’occasion de tenir les cages en préparation face à Tours. Satisfait du résultat?

20150823131234-8e92623d-la
Photo Faustine Le Terrien, Sebastien Sarybe : Blanc repousse un tir de pénalité face à Tours

Grégoire : Le match à Tours s’est très bien passé. J’avais à cœur de bien faire pour trois raison : conforter Luc dans son choix, rassurer les joueurs et mes défenseurs, et puis pour moi. Mon objectif principal c’était qu’on gagne. Je voulais aussi réussir à blanchir un des tiers temps, mais ça n’a pas marché : on gagne 5-3 et on en prend un à chaque période. C’est le seul point noir, mais ça s’est très bien passé. J’étais content, les gars aussi.

Fanatics : Enfin, aurais-tu un message pour les supporters?

Grégoire : On se connait pas très bien mais on aura l’occasion de se voir. Je compte évidemment sur vous pour nous soutenir. C’est une nouvelle aventure qui commence, avec de nouveaux joueurs…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s