Rencontre avec un Drakkar : Thibault Geffroy

received_10207594747247297A 31 ans, il entame sa 5° saison sur les rives de l’Orne. Thibault Geffroy est un joueur qui aime bien se poser mais Caen est désormais l’équipe senior où il a passé le plus de temps. Capitaine de l’équipe, il porte le regard de celui qui a vu de nombreux championnats, et qui pense également à l’après…

Fanatics : Thibault, tu as déjà passé 3 saisons ici en tant que capitaine de l’équipe. La resignature était une évidence?

Thibault : J’étais sous contrat de deux ans puisque je fais une formation en alternance avec le club comme structure professionnelle. J’avais commencé ça l’an passé et j’ai encore une année de contrat cette année. Donc je ne me suis même pas posé la question, ça faisait partie de mes projets déjà l’année dernière de rester ici. Je passe un BP Jeps APT à Clécy. C’est Yohann Franchequin notre préparateur physique qui m’a permis d’accéder à cette formation. Je pense rester dans le hockey mais dans une autre voie. Faire de la préparation physique c’est mon objectif à moyen terme mais il faut déjà que je me forme : j’ai encore deux/trois trucs à voir.

Fanatics : Quel est ton regard sur la saison passée?

received_518631871635392Thibault : C’est une année où on est passés très très près de ne pas faire les Play-downs, peut être l’année où on méritait le moins de les faire. On s’est retrouvés dans la pire des situations face à une équipe qui n’avait, elle, pas grand chose à faire en play-downs. C’était vraiment très décevant. Maintenant si on regarde la saison en entier je pense qu’on a fait une belle saison. On a manqué le coche… Il y a eu 5 matchs perdus en prolongation et deux aux penaltys. Il manquait un point mais c’est comme ça c’est le sport! Après c’est sur ce n’est pas plaisant de descendre. Mais ça va permettre aussi de reconstruire. Voilà, c’est la fin d’un cycle! Quand tu commences à faire 3/4 fois les play-downs d’affilée, il faut repartir avec du sang neuf et repartir avec une équipe solide.

Fanatics : Et comment sens-tu l’équipe cette année?

Thibault : En fait le niveau de notre équipe n’a pas vraiment baissé par rapport à received_10207417633097258l’an passé. On a très bien recruté, on a des super bons joueurs qui sont arrivés. Le système de jeu a un peu changé mais sur le plan défensif, c’est le même. Du coup on a un groupe qui sait où il va. Cette année, on sera certainement une des équipes les plus structurées sur la glace, et physiquement une des plus prêtes si ce n’est pas la plus prête puisque pour la préparation physique, on est toujours sur du haut niveau. On est restés sur nos critères de ligue Magnus, la descente n’a pas changé grand chose pour la prépa. En plus, tout le monde est déjà très motivé, et le fait d’avoir rajeuni les troupes ça crée une concurrence entre eux qui est hyper intéressante parce qu’il veulent tous avoir de la glace, donc ça les pousse vers le haut. Mon rôle à moi est vraiment minime. Je n’ai pas besoin de faire quoi que ce soit pour que les gars soient motivés à donner le meilleur d’eux. Alors, mes ambitions pour l’équipe sont très simples : qu’on aille le plus haut possible! C’est la réponse bateau mais je pense qu’on a vraiment l’équipe pour aller chercher quelque chose. Je ne sais pas s’il faut parler de titre,mais on a vraiment le potentiel pour faire quelque chose.

Freceived_10207417630377190anatics : Tu restes capitaine de l’équipe, qui seront tes assistants?

Thibault : Udo et Brice seront mes assistants. Udo un petit nouveau! C’est bien parce que c’est un Caennais, et ça lui donne des responsabilités en plus et sur la glace ça se voit qu’il prend ses responsabilités.

Fanatics : Si on revient à toi, quel est ton style de jeu?

Thibault : Je suis plutôt un mec qui travaille dans toutes les zones sur la glace. Plutôt un bosseur. Ce n’est pas moi qui vais apporter énormément de vitesse dans la zone offensive. Mais mon jeu défensif, je pense que c’est ma qualité. Je suis capable de donner le palet à mes ailiers assez rapidement. Et puis, je commence à avoir de l’expérience, ça fait quelques années que je joue au hockey, même si on perd quelques qualités qu’on avait avant.

Fanatics : C’est quoi l’histoire de ton numéro 26 ?

Caen_ThibaultGeffroy_120915Thibault : Le 26 c’est le numéro qu’on m’a donné quand je suis allé jouer en Finlande quand j’avais 20 ans, que j’étais encore junior. J’ai aimé l’expérience, donc je trouvais ça bien de garder le numéro.

Fanatics : pour conclure, un mot pour les supporters?

Thibault : On est toujours super contents quand on joue à domicile de constater qu’il y a autant de monde dans la patinoire et que les différents supporters sont là pour nous soutenir. Et même à l extérieur il y a eu des déplacements, même aux matchs amicaux où il y avait du monde. On les remercie évidemment tous.  J’espère qu’ils vont nous soutenir cette saison et les saisons à venir. Ils ont vraiment un rôle prépondérant pour le succès de notre équipe. On leur souhaite également une bonne saison à eux.

Une réflexion sur “Rencontre avec un Drakkar : Thibault Geffroy

  1. Ping : Rencontre avec un Drakkar : Damien Grendka | Fanatics de Caen

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s