Rencontre avec un Drakkar : Udo Marie

received_10207594746927289Vu le nombre de saisons qu’il a passé à Caen, pas étonnant de voir Udo Marie réintégrer l’effectif des Drakkars. Mais pas question de rentrer à la maison pour « mettre les pantoufles ». L’assistant capitaine Udo revient avec une solide expérience et compte bien être un repère pour ses partenaires dans une D1 qu’il connaît bien et qu’il apprécie.

Fanatics : Udo, avec le retour des drakkars en D1, le retour à Caen était une évidence?

Udo : L’année dernière j’étais à Courbevoie. Je n’avais pas envie de rester, la saison ne s’était pas très bien passée. Le début de saison a été bon collectivement, on a gagné pas mal de matchs. Après on est vraiment tombés en enfer. On a eu une série de 8 ou 9 matchs sans victoire,c’était un peu compliqué. Moi je me suis blessé au mois de Novembre, et paradoxalement m’a blessure m’a fait du bien : j’ai pu m’éloigner un peu, bien m’entraîner et je suis revenu plus fort mais collectivement on a pas réussi à relever la tête. Donc j’avais envie de rejoindre un cadre un peu plus pro. J’ai pris contact avec à peu près tous les clubs de D1. J’ai eu beaucoup de retours mais je voulais demander en priorité à Caen s’il y avait possibilité de revenir à des conditions au moins égales à celles des autres clubs. Luc était d’accord. Ça s’est fait en deux jours donc très facilement, et j’étais super content de revenir aussi : revenir avec ma famille, proche de tout.

Fanatics : On peut dire que la D1 est le championnat qui te convient?

received_521407948024451Udo : J’adore la Magnus mais je ne peux pas jouer comme je le fait normalement. Je suis un défenseur offensif, je veux remonter des palets à l’offensive. J’aime bien porter le palet,  me projeter à l’attaque. Je ne suis pas un gros shooter à la bleue, mais j’apprécie d’aider les attaquants pour créer un surnombre… En Magnus il y a un très bon niveau mais en défense, mais il faut rester plus en retrait alors je prends plus de plaisir à évoluer en D1.

Fanatics : Vous serez plusieurs à avoir ce type de profil. C’est un peu atypique.

Udo: En Magnus ça m’aurait fait un peu peur, parce que manquer de poids ça peut être compliqué. En D1, avoir du talent à la défensive, ça peut faire beaucoup de bien, surtout si on parvient à rester organisés. On est au moins 3 ou 4 défenseurs à être capables de supporter l’attaque donc c’est vraiment un plus. Les équipes ne sont pas forcément super structurées en face, donc on peut créer des surnombres.

Fanatics : Qui sera là pour recevoir tes passes?

received_10207594747287298Udo : Là y’a Alex Palis qui l’a récupéré contre Bordeaux. J’espère que c’est le premier d’une longue série avec Alex. Et puis Brice m’aide à me projeter un petit peu plus parce qu’il reste un peu en retrait tout en supportant l’attaque, mais il reste en retrait quand moi je monte. Il y a aussi David Minarik qui est un bon patineur, un bon shooteur et qui devrait faire mouche assez souvent.

Fanatics : Tu connais bien la D1 pour y avoir évolué 4 saisons. Comment juges-tu les Drakkars cette année?

Udo : L’équipe est vraiment bonne : on se repose sur les bases de Magnus et sur le professionnalisme du club donc c’est quand même un gros plus. On s’entraîne deux fois plus que les autres équipes en moyenne et on a la coupe de la ligue pour nous aider à élever notre jeu. Avec le talent et malgré la jeunesse, on est quand même sensés finir dans le Top6/ Top4. Et après du moment qu’on fini dans les 8 premiers, je pense qu’on a le groupe pour battre à peu près n’importe qui en play-offs. Je ne me fais pas trop de soucis pour cette année. Je ne dis pas qu’on va gagner mais je l’espère!

Fanatics : Tu es à l’origine de l’arrivée d’André Ménard dans l’effectif. Comment ça s’est passé pour faire recruter un attaquant en défense?

Udo : André est un de mes meilleurs amis. Je l’ai rencontré il y a trois ans à Courbevoie. C’est un gars super qui parle avec tout le monde.  Il est received_518631514968761diplômé de finances, c’est surement sa dernière année de hockey. Il s’est fait couper de Courbevoie, et il veut continuer de jouer au hockey encore un an donc je l’ai mis en relation avec Caen. Caen ne cherchait pas mais les conditions ont fait que c’était facile de le faire venir. Le match contre Tours était son premier match, ça a été pas trop mal , et contre Bordeaux, on a vraiment fait un match tous les deux, face à de bons attaquants. En le proposant à Luc, je me suis toujours dit qu’en défense il ferait le boulot, vu qu’on avait un manque. En plus c’est un attaquant un peu défensif, il va dans les coins, il n’a pas peur de se mouiller au contact. Je savais qu’il allait récupérer des palets, c’est ce qui nous manquait un petit peu : il nous fallait quelqu’un qui sorte des palets. Donc c’était vraiment le bon compromis.

Fanatics : Peux-tu nous expliquer l’histoire de ton numéro de Maillot?

Udo : En Magnus à Caen je portais le 5, mais depuis Courbevoie je porte le 59. C’est l’année de naissance de mon père, ça fait un peu plus défenseur offensif. Je laisse le 5 à Hugo Damy, qui le porte aussi depuis qu’il est tout petit!

Fanatics : Quel message voudrais-tu faire passer aux supporters?

Udo : Revenez en nombre! Ca a diminué un peu les années précédentes, on espère vraiment remplir la patinoire avec beaucoup de supporters qui nous soutiennent vraiment qui se déplacent comme à l’époque de la D1 quand on était champions! J’espère que ça va revenir : retrouver le goût de la victoire avec les supporters!

Fanatics : Un indice de ce qui te plairait pour manifester notre soutien?

Udo : Que tout le monde porte le maillot de Caen, ça me ferait vraiment plaisir!

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s