Quentin Kello : L’homme derrière le masque

 

WP_20151024_11_22_12_RichPeu de gardiens peuvent prétendre être titulaire à 21 ans, même en D1.

Quentin a su séduire le staff Caennais et faire ses armes en Magnus, notamment en Play-downs contre Brest.

Aussi habile des patins que de sa crosse, il a signé Samedi dernier son premier blanchissage de la saison, avec quelques belles relances à son actif.

Cela méritait bien une interview personnalisée!

12178285_10156200123615287_452775280_nSur mon casque, il y a un Drakkar qui sort de la glace. J’ai voulu représenter le logo du club et ses liens avec la glisse de manière assez offensive.

La signature… Ça s’est fait très rapidement. Une semaine après la fin de la saison, j’ai eu mon rendez-vous avec Luc et Jean-Marc. Ils m’ont proposé directement le poste de premier gardien. J’étais très content qu’ils me proposent ça. Alors je n’ai pas pris le temps de beaucoup réfléchir et je leur ai dit oui tout de suite.

Je n’ai pas eu vraiment le temps d’avoir des propositions. Mon agent était en contact avec des clubs Magnus qui cherchaient des jeunes gardiens. Mais moi quand j’ai eu l’opportunité de jouer premier gardien, j’ai 21 ans, c’est bien mieux pour moi d’être titulaire en D1 que deuxième en ligue Magnus à ne pas jouer. Je ne me suis même pas posé la question d’ailleurs d’être deuxième gardien.


 

12188348_10156200123480287_662251492_nDevant c’est un « K » de Kellog’s, c’était mon surnom quand j’étais plus jeune.

Quand j’avais 14/15 ans j’ai fait un stage U16 avec l’équipe de France. J’ai fait mon stage d’abord, et puis ils m’ont dit pourquoi pas essayer de jouer en métropole. Du coup j’ai été en contact avec Amiens pour tenter ma chance. J’y ai été, ça s’est bien passé et je suis resté 4 ans là-bas. Et je n’ai pas réussi à vraiment percer, à devenir second gardien là-bas du coup, j’ai finis à Caen

C’était compliqué. La dernière année je devais être deuxième gardien. Mais Léo Berthein est resté (il est maintenant à Brest). Ils voulaient que je reste encore, mais moi je n’avais pas envie d’attendre. C’était important pour moi de connaître le milieu professionnel donc quand j’ai eu Luc…


 

12179157_10156200123685287_1722275714_nSur l’autre partie, il y a mon numéro le 66. Et je me suis inspiré du design du casque de Cam Ward que j’aime bien. C’est un pirate avec une crosse, dans un style agressif.

Ton style… Je pense que j’ai un style de jeu un peu particulier. Je ne suis pas un gardien massif, très en position. Je suis plutôt un gardien très actif dans ma cage. J’aime bien aider mes défenseurs, je suis rapide sur ma ligne devant et au dehors ma zone. Les défenseurs préfèrent avoir un gardien capable de faire la première passe plutôt que de paniquer derrière le but donc je vais les aider le plus possible. Après ça m’arrive de faire deux-trois conneries de temps en temps !

Ton numéro, le 66… j’aimais bien le 39 quand j’étais plus jeune. Quand je suis arrivé à Caen, il a fallu que je change mon numéro. En plus, 39, trop de gardiens l’avaient, et je n’aime pas trop faire comme tout le monde. J’aime bien être différent des autres. Du coup j’ai voulu un numéro à deux chiffres qu’aucun gardien n’avait, et j’aimais bien le 66.


 

12182111_10156200123535287_823693516_nEt l’arrière du casque, c’est le blason de Saint-Pierre-et-Miquelon, d’où je viens, et celui des Drakkars, le club pour qui je joue. Ca représente ce que je fais actuellement.

La D1… Je pense qu’on a démontré qu’on est capables du meilleur comme du pire. On sait accrocher Angers 2 fois à la maison, puis chez eux. Pour le pire, le gros problème de ce début de saison c’est qu’on ne rentre pas dans nos matchs surtout quand on est à l’extérieur. Je ne comprends pas pourquoi mais c’est un problème qu’on a.

En tant que n°1 …Au début j’étais content, jusqu’à Toulouse où on perd là-bas. Je me mets beaucoup de pression, je suis très exigeant envers moi-même. Pour que je sois content de moi, il faut vraiment que je fasse gagner l’équipe. Je ferais un bilan à la fin de la saison pour savoir si je suis content de moi ou pas.

received_518631614968751
Photo Clémence La Scala

Il faut qu’on rentre dans les matchs c’est vraiment ça le
problème. On a besoin de tuer les matchs, de mettre 4-0 si on peu dès le premier tiers, ou de tenir tête aux grosses équipes sur tout la durée. Et ça on y arrive pas. Pourtant on s’entraîne fort, on a deux séances de muscu par semaine, on a la glace tous les matins

 

1800123_10205221563796898_1600795398066837096_oOn a une bonne ambiance dans le vestiaire… C’est dommage de ne pas réussir de performance sur la glace parce qu’on a vraiment une bonne entente dans l’équipe.


Pour les supporters…
Continuez à venir en nombre! C’est toujours agréable d’avoir de l’ambiance. J’aimerais bien que les spectateurs encouragent un peu plus, applaudissent un peu plus. C’est très sympa d’avoir une grosse ambiance!  J’aimerais bien voir aussi plus de gens avec des maillots et les couleurs du clubs, c’est très impressionnant quand on va à Amiens ou Rouen.

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s