Le trip nantais à la mode de Caen

FB_IMG_1453725903748Il y a ces moments dans la vie de supporter où on peut se poser des questions, où on aime notre équipe mais les temps sont durs. Par contre on y retourne parce qu’on veut y croire et on crie plus fort. On y laisse un bout de nos week-ends, une période de l’année, un peu de notre vie, mais c’est un choix, une passion. Et parfois, en rentrant, au milieu de la nuit (ou un peu plus tard), une fois l’excitation redescendue, on rame un peu pour reprendre le cours normal des choses. Parfois même on se demande pourquoi on se bouscule autant alors que le lit est si confortable!

Et puis il y a ces soirées où on en prend plein les yeux! Où c’est tellement intense qu’il faut plusieurs joueurs pour en revenir, où on finit par voir tout différemment! (où on se demande ce qu’il y avait vraiment dans les gateaux!!!)

personnages_original_backup

 

FB_IMG_1453726019917
Ouaich! Thug life!

Et bien ce week-end ça commençait pareil! On allait se retrouver pour une virée avec les copains! Pour le reste on serrera les fesses. Et le calendrier ne laisse pas beaucoup de répit, alors pour profiter de cette journée, j’avais dû me faire remplacer pour mes engagement du week-end, et me lever tôt le matin pour être enfin prêt et dispo au départ à 11 heures. Maguy m’a rejoint pour prendre la route en direction du premier point de rassemblement. Chez Christophe à Tinchebray, nous remplissons un minibus de 9 personnes. Pour les premiers kilomètres, on a décidé de favoriser la propulsion histoire de pas déraper à froid. Ça marche, mais après la visite touristique d’Avranches, ça ne fait pas de mal de se déplier les jambes!

FB_IMG_1453730333813
Penchez-vous et dites Ahhh!

Avranches. C’est là qu’on retrouve le groupe qui est parti de Caen 12 personnes réparties sur une voiture et un autre minibus. Nous envahissons le parking du MacDo, mais nous devons pousser un peu plus loin histoire de trouver une aire de repos pour prendre un café. L’ambiance est déjà au beau fixe! Surtout dans la voiture d’Annie et Michel où Jérôme aurait connu de nouvelles expériences? En tout cas,tout ça ne concerne que des gens très adultes… Le trajet se termine bien. Nous arrivons tous ensemble mais avec une déconvenue, nous ne récupérons que 3 places pour notre groupe. Heureusement que Mélanie et Bruno ont récupéré des minibus pour nous faire un coût de trajet défiant toute concurrence. Pour remercier les chauffeurs, c’est eux qui rentreront avec les places offertes.

La patinoire est très accueillante. Il y a un grand hall d’accueil chauffé, et le personnel est agréable. Après avoir fait valider nos billets, on a pu saliver devant la boutique des supporters de Nantes, avec une super vitrine et un large choix. Un peu plus tard, nous voyons dans le couloir d’entrée un stand « supporter » avec la possibilité de se faire maquiller au couleur de Nantes. Une excellente idée!

FB_IMG_1453725975505
La vitrine de la boutique des supporters

Et puis les portes sont ouvertes. Nous sommes installés en rangée A, en face du but de notre équipe, c’est une petite tribune, alors on l’investit totalement. On sort les tambours, on pose les drapeaux. Natacha organise le coin collation : il ne sera pas dit qu’on manque d’énergie avec les Fanatics!!!

Quand le match commence sur la glace, il commence également dans les tribunes. Les Nantais sont chez eux, et ils ne comptent pas nous laisser nous imposer dans leur patinoire. Avec leur yeller équipé d’un porte-voix qui harangue le public, la mascotte qui fait le show et une timbale dotée d’un fût extra-terrestre (je veux la même!), le défi est posé. De FB_IMG_1453730083273notre côté, on est 21 ahuris loin de chez eux et qui n’ont pas de réputation à tenir (n’est-ce pas Béa 😉 ) Antoine et Jean-Nicolas sont à la grosse caisse, Marc et moi sur les tomes. Nous avons une sirène, des trompes, des drapeaux. Et il parait que nous avons un peu de voix (à défaut de l’amplifier électriquement). Et je dois dire qu’on a pas été mauvais!

FB_IMG_1453730022428
Fallait pas toucher Quentin!

Sur la glace la situation n’est pas simple. Les Corsaires sont plus en mode pirate, extrêmement engagés physiquement. Trop même quand un adversaires vient faucher Quentin. L’arbitre semble apprécier ce jeu rugueux et ne siffle pas. Mais Aurélien Dorey n’a pas l’intention de laisser son gardien se faire malmener, et il vient s’expliquer comme il se doit auprès du contrevenant. Toutefois, c’est Aurélien qui écope d’une pénalité à la fois logique et sévère de 2+2+10 minutes alors que son adversaire n’est sanctionné que de 2. Nous ne sommes pas dans la tête de l’arbitre et au final c’est toujours lui (ou elle en l’occurrence) qui a raison. Mais sur la physionomie du match, j’ai eu du mal à comprendre que Caen, qui marquait beaucoup moins ses contacts et qui est globalement discipliné (354 minutes sur la saison) soit plus sanctionné

FB_IMG_1453730043506
On était pas là pour enfiler les perles

que Nantes qui ne se distingue par cet aspect (530 minutes de pénalités sur la saison). En tout cas, cela profite aux Corsaires qui vont ouvrir le score sur cette première supériorité. Par la suite, ils vont savoir jouer de cet arbitrage pour mettre les Caennais en prison pendant 22 minutes et infliger deux autres buts. Toutefois, si je n’hésite pas à dire que je ne partage pas les décisions de l’arbitre globalement ce soir-là, j’ai quand même envie de saluer son professionnalisme. En effet, au début du troisième tiers, elle a été percutée par un  joueur Nantais. Mais elle est remontée sur la glace après 5 minutes d’interruption pour finir son match. Donc chapeau, Madame l’arbitre.

FB_IMG_1453730156558
Finalement si! Karl enfile les buts comme des perles

En tout cas, nous sortions du second tiers sur le score de 3-1 pour Nantes soit un retard de 2 points. Et qui n’a pas connu cette période noire où ne savions plus remonter au score… Mais ça c’était avant! Avec une belle solidarité dans l’équipe, Karl Léveillé sans concession, va faire trembler par deux fois les filets. Auparavant, Aurélien Dorey honorait les espoirs que Luc avait mis en lui en ramenant la marque à égalité. Et voici nos Drakkars en tête d’un but et avec le match bien en main… Mais une nouvelle fois, cela se joue sur une pénalité. Et les Nantais reviennent à 4-4 à 12 secondes de la fin du temps réglementaire.

FB_IMG_1453730275746
Mais il est où le palet?

C’est à ce moment qu’on réalise qu’une page est tournée du côté de nos joueurs. Ils n’ont pas cillé un instant, et ont fait le job en prolongation. En attaque comme en défense, en mesurant les risques. Ils n’ont pas trouvé la faille mais ne se sont pas découverts jusqu’à la fusillade. Là, Nantes gagne le droit d’évoluer en premier. Mais Quentin entame une série magistrale d’arrêts en repoussant ses trois adversaires! En face, David Minarik est intraitable et envoie le gardien Nantais à ses études, mais le palet finit bel et bien dans les filets. VICTORY!!!

FB_IMG_1453730316107
Victoire!!!

Les Drakkars exultent, nous aussi. Ils viennent nous saluer mais sont appelés pour le trophée de l’homme du match (Karl sans surprise! D’autant qu’il a fait le show pendant la fusillade :p) On fête l’anniversaire d’Alexandre Palis. Puis les joueurs remettent le couvert et on a droit à notre petit plongeon! Et là le monde bascule façon seventies, genre le clip de Love is all! Danse, Danse, petite fleur!

Et l’euphorie perdure jusqu’à la sortie des joueurs, puis après leur entrée dans le car, où nous continuons à célébrer AVEC eux, tous ensemble bien que séparés par les vitres! Et où nous continuerons à chanter à jamais dans un coin de ma tête…

Mes 5 stars de la soirée : Quentin Kello (quelle série de fusillade)- Aurélien Dorey (au moins un but, et une grosse présence)- Karl Léveillé (inévitable) – David Minarik (il marque le but de la victoire)- Luc Chauvel (encore une fois il a raison!)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s