Rencontre avec un Drakkar : Martin Ropert

Martin-portraitS’il est un jeune Caennais qui est vraiment entré dans le bain cette saison, c’est bien Martin Ropert. Avec le bloc défensif raccourci à la fin de l’été, Martin a hérité d’une place de défenseur titulaire, et sans filet. Après avoir longtemps cherché la régularité sur la glace, il a profité de la remise en cause de l’équipe et de son association à Udo Marie pour se mettre au diapason de la défense et franchir un cap tant en performance qu’en sérénité.

Fanatics : Bonjour Martin, pour commencer, peux-tu nous parler de ton parcours de formation?

Martin : J’ai joué au club depuis que j’avais 5/6 ans. J’ai juste fait trois ans en Allemagne à cause du travail de mon père de 7 à 12 ans. Et puis je suis revenu à Caen. J’ai commencé à intégrer le groupe pro il y a 5 ans et j’en fais vraiment partie depuis 3 ans. Mon père jouait donc naturellement il m’a mis sur les patins, et puis après j’ai décidé de continuer.Il ne m’a pas forcé à jouer au hockey mais l’idée m’a plu.

Fanatics : Ce n’est pas trop dur d’avoir un père qui a un rôle important dans le hockey Français?

Martin : Franchement non. Peut être que si j’étais plus exposé médiatiquement ou si j’étais dans l’équipe de France, là il y aurait plus de problèmes. Mais je suis à Caen et puis on est pas comme ça dans la famille. Il n’y a jamais eu de soucis. Peut être que ça parle derrière mon dos, mais ça ce n’est pas mon problème.

Fanatics : Tu avais des joueurs comme modèle à tes débuts?

Detroit Red Wings v Nashville Predators - Game OneMartin : Oui, Nicklas Lidstrom. Ça a toujours été mon défenseur préféré. J’ai toujours aimé les défenseurs depuis tout petit. Et Lidstrom c’est vraiment celui qui m’a fait rêver. Il jouait simple, il était vraiment impressionnant, un peu le métronome défensif.

Fanatics : As-tu des objectifs cette saison?

Martin : C’est la première année où Luc me met vraiment défenseur titulaire. Donc mon objectif c’est de tenir ce rôle, garder ma place toute la saison, prendre de l’expérience, progresser sur mon jeu défensif…  Pouvoir me dire à la fin de saison que j’ai fait mon taf, qu’on veuille encore de moi, que je suis capable d’être titulaire  et que défensivement je tiens la baraque.

Fanatics : Comment décrirais-tu ton style de jeu?

Martin : Je suis un défenseur défensif. Pas forcément physique, alors je travaille beaucoup sur mon placement, puis la relance et un peu de soutien en attaque. Mais je ne suis pas un joueur très technique et offensif comme peuvent l’être d’autres défenseurs de l’équipe.

Fanatics : Ton numéro de maillot a une histoire?

 

received_567488170083095
Photo Clémence LaScala

Martin : Mon premier match en Allemagne, j’ai pris un des numéros qui restait, et je n’ai pas changé depuis.

 

Fanatics : L’équipe a traversé une période difficile. Comment l’as-tu vécu 

Martin : C’est compliqué forcément dans les séries de matchs négatives. Même si j’ai senti que je progressais au fur et à mesure, la qualité de mes matchs n’était quand même pas suffisante pour l’équipe. Dans la phase qu’on a eu, c’est dur de trouver des trucs positifs mais je sens que je prends plus de confiance. En plus je joue avec Udo qui a de l’expérience. Je suis sur une ligne avec Erwan, André et David. Il y a de l’expérience, pour moi c’est bien! Ca me permet d’être un peu plus serein. J’ai encore beaucoup de travail à faire, beaucoup de points techniques à faire progresser mais je me sens mieux.

 

FB_IMG_1455619021905
Photo Mélanie Ledanois-Sarouille

Fanatics : On sent que tu as passé un cap depuis que l’équipe va mieux, que tu es plus régulier.

 

 

Martin : Aussi oui, je suis plus régulier. Je pense que ça vient aussi avec l’effet de groupe. Toute l’équipe se sent mieux. Depuis que je joue sur cette ligne-là je sens que ça va. Il y a encore pas mal d’erreurs qui sont faites mais c’est vrai que je suis mieux, plus régulier, avec plus d’équilibre en défense. Et c’est ce que je recherche l’équilibre en défense. Udo est un joueur plutôt offensif, alors il faut que moi je tienne derrière, que je fasse des choses simples.

 

Fanatics : Comment tu sens l’équipe pour les Play-offs?

 

received_567488173416428
Photo Clémence LaScala

Martin: Je suis vraiment confiant, si on ne va pas en Play-offs c’est vraiment bizarre (interview réalisée avant la qualification pour les PO ndlr), et en Play-offs tout peut se passer donc je suis vraiment confiant. Les derniers résultats donnent vraiment de la confiance à tout le monde, la sérénité est revenue dans le groupe. Mais il nous reste des gros matchs, et il ne faut pas être en excès. Contre Mont-Blanc, on a fait un match pas très régulier, même si on a maîtrisé notre avance. Donc il faut être prudent face aux grosses équipes.

 

Fanatics : Et dans l’avenir quels sont tes plans de carrière?

 

Martin : Moi ce que je veux c’est progresser de plus en plus. Mon objectif c’est de pouvoir être titulaire à terme en D1 ou en Magnus, ça m’irait très très bien. En D1 ça m’irait très très bien, mais des objectifs de carrière pas vraiment.Tant que je peux jouer à haut niveau, ça me plait. Et il faut regarder ça année par année.

20160130_112337Tant que je suis bien à Caen et qu’on veut bien de moi, j’y suis bien. Après si j’ai des opportunités, je les étudierai. Mais comme j’ai les études à côté, je souhaite continuer dans la région. Je suis en troisième année de STAPS, management du sport. Je compte faire après un master 1 master 2, j’ai encore pas mal d’études à faire. J’ai plusieurs idées de débouchés professionnels. Ça peut être un travail pour la fédération, pour le développement du hockey, ça peut être travailler pour un club. Ça peut être aussi travailler pour l’équipement sportif, le développement, la promotion. Tout ce qui touche aux équipes ou au développement du sport dans le hockey ou autre part.

 

Fanatics : Pour conclure, as-tu un message pour le public?

Martin: Venez toujours nous encourager! Sur les derniers matchs il y avait vraiment beaucoup plus d’ambiance. Ca fait vraiment plaisir, on est très contents en fin de match, quand on voit les supporters qui se lèvent. Il y a beaucoup plus d’ambiance, de bruit. Il y a même eu une ola  un match. Donc continuez à faire beaucoup de bruit et à nous encourager!

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s