Rencontre avec un Drakkar : Alexandre Palis

Intégré au groupe depuis deux saisons, Alexandre Palis ne cesse de progresser au sein du l’équipe. Il est également un symbole très prometteur de la formation locale. Toujours très disponible pour les supporters, c’est très naturellement qu’il a accepté de répondre à nos questions .

Fanatics : Alexandre, tu as resigné chez les Drakkars. Pourtant, avec les règles de JFL on sait que les jeunes à fort potentiel sont très courtisés en ligue Magnus. Qu’est-ce qui a guidé ton choix?

Alexandre : Au début j’étais très partagé. J’avais très envie d’aller à Morzine puis à Angers. Mais j’ai bien discuté avec mon entourage, avec Luc, ma famille et quelques joueurs de l’équipe et puis j’ai pesé le pour et le contre des deux clubs et j’ai préféré rester, avoir la confiance de Luc. Je sais qu’ici j’aurais du temps de jeu et que je pourrais plus progresser ici. On est une division en-dessous donc j’aurai plus de responsabilités. En plus, la Division 1 a un très bon niveau. Je sais qu’il va falloir que je garde en tête de jouer comme quand on était en Magnus.

Fanatics : Plus de responsabilités donc plus d’objectifs?

Alexandre : Mes objectifs sont de rester sur le troisième bloc toute l’année : faire des matchs complets, être régulier, dans la performance. Je suis un joueur puissant, qui doit mettre de l’impact physique, être efficace autant à l’offensive qu’à la défensive et au moment où il faut allumer un garçon, je l’allume!

Fanatics : Ce côté physique ne t’a pas valu que des amis notamment sur des matchs de Play-down. Est-ce que tu appréhendes de rejouer face à certaines équipes?

Alexandre : Il ne faut pas trop penser au passé. Je vais y aller posé, faire mon jeu, pas me soucier du contexte extérieur. En plus, les insultes me transcendent … Donc ceux qui veulent peuvent continuer!


Fanatics :
 D’ailleurs on peut dire que ton jeu s’est posé depuis cette époque.

Alexandre : La saison d’après, j’apprenais encore le système de jeu. Luc a vu que j’arrivais à faire des choses, que je pouvais apporter des choses et avoir un rôle dans l’équipe. A partir de là, tout le monde à commencé à me donner des petits conseils, à m’aider à progresser.

Fanatics : Pour conclure, quel message voudrais-tu passer aux supporters?

Alexandre : On compte sur vous pour faire du bruit, pour nous aider à nous transcender. Après honnêtement, on entend pas toujours les chants quand on est dans le match. Mais parfois, quand je me pose sur le banc, et que j’entend les tambours, ça donne des frissons dans le dos.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s